«Et j’ai compris toute la différence. » – Edito#2

On m’a souvent demandé comment j’ai appris l’édition de manga.

Ce qui est sûr, c’est que je ne l’ai pas appris à l’école, ni dans une formation, ni même dans un livre dédié.

Ça non

(J’aurais bien aimé, mais je n’ai rien trouvé – malgré tous mes efforts).

Cependant, j’ai lu un livre qui a marqué ma vie.

Ce livre comportait un poème que l’auteur affectionne tout particulièrement, car il illustre parfaitement sa manière de faire des affaires.

Le poème en question est The Road Not Taken par Robert Frost, et voici le passage qui nous intéresse (traduit en français) :

Quelque part, d’ici quelque temps :
Deux chemins s’offraient à moi, et là,
J’ai suivi celui qu’on ne prenait pas,

Et j’ai compris toute la différence.

Robert Frost, The Road Not Taken (traduction française par Wikipédia).

Quel rapport avec l’édition de manga ?

Eh bien, en l’absence d’une formation clés-en-mains du métier, j’ai dû puiser là où l’apprentissage semblait moins évident : livres sur le marketing, sur les calligraphies chinoise et japonaise, sur la peinture, les traités d’esthétiques.

J’ai lu quelques livres sur le manga également, mais ils étaient soit de piètre qualité, soit trop techniques, soit trop peu impartiaux.

C’est d’ailleurs à ce moment que j’ai compris que personne n’avait formulé une pensée du manga, une sorte d’art poétique qui expliquerai vraiment ce qui distingue le manga du reste.

Il manquait le pourquoi1 du manga.

Quelque chose qui soit un peu plus profond que « des grands yeux, une pagination dynamique, un héritage de l’estampe2 et des comics américains / films Disney »…

La suite, vous devez sans doute la connaitre : j’ai lancé ce blog, puis j’y ai publié le Manifeste du Manga que j’avais écrit peu de temps avant.

Comme ça, la prochaine génération de henshuushas (et de mangakas) aura une base saine et stable pour exercer son art, sans y aller à la devinette et à la simple reproduction de techniques pour briser le code de l’inconscient collectif du manga japonais.

Désormais, le manga appartient à tout le monde.

Que la positivité vous accompagne toujours,
Signé : Denise.

  1. Je ferai sans doute un LLQ2M sur Start With Why, si ça vous intéresse. ↩︎
  2. Cette idée reçue n’est même pas correcte à 100%. Je reviendrai sans doute dessus dans un prochain article. ↩︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *