Le dessin numérique est un gâchis de talent – Dessin Manga#1

J’aime pas le dessin numérique.

D’accord, c’est plus économique sur le long terme.

Bien sûr, il y a des séries manga (et anime) que j’adore, qui sont colorisées (voire illustrées) sur ordinateur.

N’empêche que, on aura beau y ajouter des filtres, des nuances, voire une base papier, ce sera…

  • Au mieux : toujours aussi plat
  • Au pire : complètement moche

Quoi qu’on pense sur le dessin numérique, à la fin de la journée, ça reste une information hexadécimale fixe appliquée à des pixels.

Le seul moyen qu’on aurait de rendre le numérique un peu plus intéressant serait d’appliquer la loi du chaos à chaque outil pinceau et remplissage.

Pour les gens qui ne connaissent pas la théorie du chaos : c’est (en trèèèèèès trèèèèèèèèèèès gros) l’idée que rien ne peut être déterminé car le nombre de cause pour chaque événement est trop grand pour être pleinement pris en compte.

En langage humain, ça veut dire que chaque poil de pinceau ou bout de plume sera différent d’un autre de quelques nanomètres (ou moins), que chaque goutte d’encre de Chine sera plus ou moins concentrée en substance colorée, et que chaque feuille de papier aura un nombre de fibre (et donc une surface d’absorption) très légèrement variable par rapport à une autre.

Même si ça ne se perçoit pas à l’œil nu, le subconscient le remarque.

Pour faire simple : le dessin numérique pourra approcher l’excellence du dessin sur support physique le jour où les logiciels de dessin pourront prendre en compte tous ces innombrables nano-paramètres.

Ou sinon, vous pouvez « tricher » et imprimer votre dessin numérique sur papier bouffant1 : comme le maillage de leur fibre est plus lâche que les papiers offset2 et couché3, ça ajoutera du hasard à votre dessin (surtout si votre imprimante est à jet d’encre).

Mais il reste encore un souci : comme on ne trace pas sur de vraies feuilles, le trait direct s’en retrouve faussé.

Eh bien oui ! la tablette (ou la souris) ne fait que reproduire le mouvement.

Elle ne le subit pas !

Et, on aura beau ajouter des niveaux de pression et des pinceaux, l’émotion dégagée restera toujours superficielle (car il y aura un intermédiaire entre votre dessin et vous).

Mais bon, si vous aimez VRAIMENT le numérique, vous avez bien évidemment le droit.

Il n’y a rien de grave.

Dans tous les cas, je vous retrouve pour le prochain article !

Que la positivité vous accompagne toujours,
Signé : Denise

Sources

  • Wikipédia – La théorie du chaos
  • Mon expérience

  1. Le papier bouffant, c’est le papier sur lequel on imprime les pages de magazines et tomes manga (en général) ↩︎
  2. Le papier offset, c’est le bon vieux papier d’imprimante et des cahiers de classe ↩︎
  3. Le papier couché, c’est le papier sur lequel on imprime souvent la jaquette des mangas (ou les pages en « papier glace » des magazines) ↩︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *