Le Livre du Thé : du thé à l’art – #LLQ2M 2

Pardon pour le retard.

Cela étant dit, découvrons ensemble le livre qui a changé ma perception du manga.

Pourtant, ce n’est pas un livre SUR le manga.

Pour être honnête, le manga n’existait même pas quand ce livre a été écrit…

Et pourtant, lire ce livre fut la première pierre de mon manifeste.

Malgré son nom, le livre parle assez peu de thé.

Il part d’une philosophie de l’art, de l’esthétique, influencée par le taoïsme.

Le vide suggestif (la « part d’inachevé »), l’importance du monochrome (qui sera mieux développée dans un autre livre important dans la sauvegarde de l’esthétisme japonais), ou bien le besoin de simplicité, me viennent de ce livre.

Évidemment, tout ne m’a pas été livré dans les mains tout de suite !

Mais…

Sans ce livre en apparence banale, je n’aurais pas appris la leçon la plus importante dans ce métier : la réponse se cache ailleurs.

Si vous souhaitez parfaire votre formation de henshuusha : lisez ce livre, et saisissez le message caché entre ses lignes.

Ce sera la première étape de votre voyage.

À tout à l’heure pour l’article prévu aujourd’hui !

Que la positivité vous accompagne toujours,
Signé : Denise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *